UROMEMS révolutionne la prise en charge de l'incontinence

Les travaux de recherche au sein des laboratoires TIMA et TIMC et à l'hôpital de la Pitié Salpétrière à Paris proposent de résoudre les problèmes d'incontinence urinaire avec un nouveau sphincter urinaire artificiel.

Cette technologie, brevetée consiste à remplacer le mécanisme de pompe manuelle utilisé par de nombreux patients dans le monde par un dispositif mécatronique. Jusqu'à présent l'appareil était composé d'une manchette remplie de liquide er placée autour de l'urètre, à la manière d'une bague. Celle-ci est reliée à une pompe implantée dans le scrotum. Lorsque le patient veut vider sa vessie, il appuie sur la pompe qui chasse l'eau de la manchette. L'urètre n'est plus comprimé et libère l'urine.

Bien qu'améliorant notablement la continence des patients, le dispositif existant souffre de défauts non négligeables. En effet, le maintien d'une pression élevée sur l'urètre, indispensable lors d'activités physiques mais inutile dans une position couchée par exemple, peut provoquer à terme une atrophie, voire une érosion de l'urètre, nécessitant alors le retrait de l'appareillage. De plus, la localisation et la taille de la pompe manuelle rendent la manipulation difficile notamment pour des personnes âgées ou souffrant d'autres handicaps.

Le dispositif UROMEMS permet d'adapter la pression au patient y compris si le dispositif est déjà implanté.

Contact : LSI Carnot Hamid Lamraoui