Une technologie innovante pour améliorer la prévention des ulcères

Grâce à la collaboration entre le laboratoire TIMC-IMAG et l’entreprise Texisense, une petite révolution s’annonce sur le marché de la chaussette diabétique

Le diabète est une maladie chronique grave qui touche 6.6% de la population adulte mondiale et près de 3 millions de personnes en France. Les ulcères du pied font partie des principales complications du diabète. On estime qu’environ 15% des personnes diabétiques seront touchées par une grave plaie de la peau au cours de leur vie et qu’une personne sur quinze sera amputée.

Pour prévenir ces pathologies, les textiles intelligents comportant des capteurs de pression sont capables de fournir des informations précises sur les zones d’appui prolongé du pied. Dans le cas du pied diabétique, il devient essentiel de prendre également en compte les contraintes internes du pied, à l’origine des ulcères les plus graves.

 

La 1ère chaussette intelligente 100% textile pour un diagnostic individuel

L’entreprise Texisense, en collaboration avec le laboratoire TIMC-IMAG, a ainsi développé la première chaussette intelligente entièrement lavable, froissable et extensible grâce à ses capteurs de pression 100% textile. Une prouesse technique qui permet à ce dispositif médical de se distinguer sur le marché du textile intelligent et d’être industrialisé sans modifier fondamentalement les modes de production textile.

Afin d’offrir un diagnostic individuel performant, Texisense a associé cette chaussette diabétique à un modèle biomécanique du pied sans précédent qui s’appuie sur l’anatomie de chaque patient. Le modèle développé prend en compte les tissus mous, les os et leurs points de contact, l’ensemble des ligaments et une douzaine des muscles les plus importants ainsi que leur possible activation.

La détection des zones de pression, grâce à la chaussette intelligente, couplée à l’estimation des contraintes et déformations à l'intérieur du pied pendant un appui bipodal permet d’évaluer avec précision le risque de formation de plaie de pression pour chaque patient.

 

Prévenir, analyser et comprendre une pathologie peu maîtrisée

La chaussette est composée d’une électronique embarquée qui comprend un microcontrôleur intégrant le modèle biomécanique du pied, une batterie, une carte µSD et un module Bluetooth. La chaussette devient alors un objet autonome capable, via une communication sans fil, de contrôler en temps réel et sur de longues durées, divers points de pression sur le pied. Le patient est ainsi alerté sur sa montre connectée ou son smartphone dès qu’un risque de plaie de pression est détecté ou lorsque la dose de contrainte accumulée au cours de la journée est excessive.

Les informations collectées peuvent également être utilisées pour d’autres besoins : suivi post-chirurgical, prévention des chutes de personnes âgées… L’analyse des données récoltées devrait permettre de mieux analyser et comprendre diverses pathologies et dysfonctions locomotrices jusqu’à présent peu maîtrisées.

 

---

Le prototype de ce dispositif médical est en cours de validation clinique.